Etats-Unis : de nouveaux documents confidentiels retrouvés dans la résidence privée de Joe Biden

Une loi de 1978 oblige les présidents et vice-présidents américains à transmettre l’ensemble de leurs emails, lettres et autres documents de travail aux Archives nationales.

Cette affaire place le président américain dans une situation très délicate. Cinq pages supplémentaires de documents confidentiels ont été retrouvées dans la maison de famille de Joe Biden, à Wilmington, dans le Delaware (côte est des Etats-Unis), a fait savoir la Maison Blanche, samedi 14 janvier. Ces documents ont été retrouvés par l’avocat de la présidence, Richard Sauber, dans une pièce adjacente au garage, a précisé ce dernier dans un communiqué.

L’avocat y déclare s’être rendu jeudi soir dans la résidence du président, afin de superviser la transmission à la justice d’une page identifiée comme étant un document confidentiel, retrouvé la veille, dans cette même pièce, par des avocats personnels de Joe Biden. Alors qu’une loi de 1978 oblige les présidents et vice-présidents américains à transmettre l’ensemble de leurs emails, lettres et autres documents de travail aux Archives nationales, ils n’avaient pas poussé davantage leurs recherches et avaient averti le ministère de la Justice, précise le conseil de la Maison Blanche. 

Les représentants du ministère de la Justice qui accompagnaient l’avocat ont « immédiatement » pris possession de l’ensemble des six documents datant du temps ou le Démocrate était le vice-présidence de Barack Obama, entre 2009 à 2017. 

En plus des dossiers trouvés dans cette résidence privée, d’autres documents classés avaient été découverts en novembre dernier au Penn Biden Center, un cercle de réflexion de Washington où Joe Biden avait autrefois un bureau, et confiés également à la justice.

Jeudi, le ministre de la Justice Merrick Garland a nommé un procureur indépendant pour enquêter dans ce dossier.

La Maison Blanche a communiqué sans attendre à propos des dossiers trouvés à Wilmington, mais n’a reconnu que lundi dernier, deux mois après, la découverte de ceux qui se trouvaient à Washington.

L’affaire est très délicate pour Joe Biden, au moment où celui-ci envisage de briguer sa réélection.

Elle rappelle en particulier, malgré de nombreuses différences sur le fond, que l’ancien président Donald Trump est lui aussi dans le viseur de la justice pour avoir emporté des documents officiels dans sa résidence de Floride.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :