Les Projos de Greta : Trompe-l’oeil et préjugés

Parfois la surface des choses est davantage crédible, plus vraisemblable que ce qui se cache derrière… Ce qui importe c’est l’histoire, au fond la réalité ne compte pas, d’ailleurs qu’est-ce que c’est ? Après tout même le « je pense donc je suis » de Descartes n’était-il pas le fruit d’un raisonnement foireux, faisant appel (oh faute ultime !) à une notion aussi imparfaite que « l’évidence »… ? Les huit films de cette sélection vont vous emmener là où vous ne pensiez pas aller : chez le psy pour suivre le récit des débuts d’un couple banal, en séjour touristique à Paris avec un autre couple banal, avec un troisième pour la traditionnelle présentation des parents, puis un quatrième lors du voyage de noce… Nous passerons un après-midi au bureau, suivrons les retrouvailles de quatre étudiantes, les correspondances d’un homme et de sa fiancée, nous verrons même un making-of. A priori rien de sorcier. A priori…

Séance / débats avec les équipes des films.

Programme :

Mardi 18h de Marie Chazaly (9’)
Ludovic d’Ivan Frésard (5’)
Une si belle famille de Johannes Vorillon (2’)
Oscar m’a tué de Laurent Firode (12′)
Princesse de Jérusalem de Guillaume Levil et Nicolas Paban (20’)
Moon Shining de Fabrice Mathieu (6′)
The Beast de Pascal Lastrajoli (16’)
Tea Time de Sonia Joubert (3’)


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :