Afro-Club, le hit des platines avec Samba Peuzzi, Youssoupha et Wizkid

Le rappeur sénégalais Samba Peuzzi. © Ebene Prod

L’Afro-Club au plus près des tendances afro-urbaines de la semaine avec dans le hit des platines Wizkid, Santrinos Raphaël, Salatiel, Victony & Tempoe, Youssoupha, Rema et enfin Samba Peuzzi.

Le rappeur sénégalais Samba Peuzzi surprend avec Mbaraj
En termes d’originalité, Samba Peuzzi n’est jamais le dernier. Il se démarque une fois de plus avec Mbaraj, son nouveau titre aux influences trap, r’n’b, mbalax et afropop. Avec ce clip, Samba Peuzzi met tout le monde d’accord. La critique et le public sont conquis. Dans Mbaraj, Samba Peuzzi met en avant la culture sénégalaise au pluriel, la peau noire, les cheveux crépus et les racines ancestrales conquérantes de son peuple. Dans la construction musicale du morceau, vous reconnaîtrez les tambours propres au mbalax, quelques notes de kora perdues entre une basse et une guitare légère qui font tout le sel de la mélodie. Mbaraj est à consommer sans modération, volume à fond.

Rema, l’enfant prodige de l’afrobeats, ralentit la cadence avec Dirty
À seulement 22 ans, Rema s’est hissé au sommet des classements des hits de la scène afropop en à peine 3 ans. Divine Ikubor, de son vrai nom, est un artiste accompli originaire de Benin City au Nigeria (vestige de la ville d’Edo, autrefois capitale d’un des royaumes les plus puissants d’Afrique au XVe siècle). Dans sa nouvelle chanson Dirty, il glisse quelques paroles en français comme « mon amour » ou encore « ma douce collabo ». Une chanson aux antipodes de ses précédents succès, notamment le carton international Calm Down. Dirty est un extrait de son premier album Rave & Roses (25 mars 2022), dans lequel on note quelques collaborations de renom comme l’américain Chris Brown ou encore la chanteuse française Yseult. Bien que son histoire à succès ressemble à un conte de fées, Rema n’oublie pas ses débuts difficiles dans la misère et la violence de Benin City et il clame haut et fort qu’il se sent comme le soldat d’une génération armé d’une voix d’ange. Laissons-nous emporter tout de même par ce hit sucré Dirty

Youssoupha troque son costume de rappeur contre celui de producteur de Pétrole
Est-il encore nécessaire de présenter Youssoupha ? Le Prim’s Parolier a dévoilé la réédition de l’album Neptune Terminus : Origines. Le rappeur de Kinshasa n’a rien perdu de sa superbe et déroule son texte avec aisance et expérience vocale. Dans Pétrole, il est une fois de plus accompagné de son fils Malick, mis à l’honneur comme dans la plupart des clips qui ont précédé celui-ci. Toujours aussi engagé et activiste, Youssoupha aligne les punchlines sans sourciller dans Pétrole qui est un titre à bousculer la manière de penser de l’auditeur. À croire qu’il a écrit ce texte au scalpel, tant les sujets qui s’enchevêtrent font mouche à chaque rime. Pétrole est une vraie claque auditive.

Les artistes nigérians Victony & Tempoe en bonne position dans les classements afro-urbains grâce à leur morceau Soweto
Vous avez sûrement déjà entendu cette voix qui crie « Mad ! » au début de vos chansons afropop préférées. Il s’agit de la signature sonore de Michael Chigozie Agwu plus connue sous son nom de scène Tempoe. C’est lui le producteur qui se cache derrière Love Nwantiti de Ckay. Pour l’heure, il accompagne Anthony Victor, alias Victony, sur le morceau Soweto. Il fait partie de la multitude d’artistes nigérians qui a le vent en poupe sur la scène internationale. Né un 5 janvier 2001 dans le sud-ouest du Nigeria, Victony a très tôt plongé dans la musique en s’inspirant de ses illustres prédécesseurs Davido, Wizkid, MI Abaga ou encore Olamide. Il a fait du studio sa deuxième maison. L’artiste y passe des heures pour composer ses chansons et affiner ses mélodies. Son travail acharné a fini par payer et il a décroché un contrat dans un label qui le propulsera sous les feux de la rampe. Après la sortie de son EP Saturn en 2020, Victony s’est ouvert à un public plus large l’année d’après. Mais il a été stoppé brutalement dans son élan par un accident de la circulation qui a failli lui coûter la vie, la clouant dans un fauteuil roulant pendant plusieurs mois. Raison pour laquelle il se tient toujours sur une canne.

Au Cameroun, Salatiel est de retour avec le morceau Sucré nouveau paru chez Alpha Better Records
Après son histoire tragique avec le triptyque Anita, Touche Pas (Anita 2) et Prisonnier (Anita 3), Salatiel est de retour plus amoureux que jamais. Une fois de plus, le producteur et chanteur camerounais a fait confiance aux caméras du réalisateur Dr. Nkeng Stephens pour mettre en image Sucré nouveau, son single paru le 21 octobre dernier. Le patron du label Alpha Better Records raconte dans ce nouveau morceau comment, dans toute nouvelle relation, on est enivré d’amour et jusqu’au jour où les choses changent et que le quotidien prend toute la place. Peut-être le début d’une histoire à plusieurs chapitres étendus sur plusieurs titres ? Quoi qu’il en soit, dans Sucré nouveau, Salatiel se comporte en gentleman transi d’amour pour sa dulcinée qu’il couvre de cadeaux pour pimenter leur relation. Si vous prêtez attention aux accords et à la mélodie de cette chanson, vous reconnaîtrez le morceau à succès de 1Da Banton No Wahala. Il s’agit d’une simple ressemblance et non d’un plagiat. Ne nous faites pas dire ce que l’on n’a pas dit !

L’artiste togolais, Santrinos Raphaël, aborde l’épineux sujet de la confiance mutuelle au sein des couples dans Mgbavon
La notoriété et l’extrême popularité peuvent semer la discorde et la zizanie au sein des couples. Surtout si l’un des deux amoureux est adulé par ses fans comme Santrinos Raphaël. Le chanteur togolais raconte ce genre de difficultés dans la chanson Mgbavon. Sa bien-aimée, poussée par la crainte et le manque de confiance en son homme, lui inflige des interrogatoires et scènes de ménage à n’en plus finir. Lassé de tout ce remue-ménage, Santrinos a pris les devants et engage une conversation sérieuse. Trouvant les mots adéquats, il finit par la rassurer et tout rentre dans l’ordre. C’est ce cas de figure qui est illustré dans le clip de Mgbavon, réalisé par Kabash Business Prod. Vous l’aurez compris, Mgbavon est une chanson qui vise à réconcilier les couples. Il s’agit du nouvel extrait de son prochain album à venir. Une collaboration inédite avec la chanteuse Senzaa sera publiée cette semaine. Restez à l’affût de la playlist Afro-Club, pour en savoir plus.

Wizkid, l’afrosuperstar du Nigeria, lance la promotion de son prochain album More Love, Less Ego avec le titre Bad To Me
Wizkid n’a pas encore annoncé de date de sortie pour son prochain album, mais il a déjà dévoilé le titre. More Love, Less Ego est déjà défendu par son premier extrait Bad To Me. La version audio de la chanson au rythme amapiano a été dévoilée mi-septembre. Elle avait déjà été grandement plébiscitée par les programmateurs radio. Maintenant que Bad To Me se voit doté d’un clip, le morceau continue son expansion dans les clubs et les pistes de danse du monde entier. Pour les besoins du scénario, Wizkid devient la star d’une émission de variétés, nous montrant les coulisses de l’émission. Les téléspectateurs peuvent voir ce qui se déroule derrière la grande scène. Sûrement joue-t-il son propre rôle. Les paris sont ouverts pour deviner la date de sortie de l’album More Love, Less Ego. Nous, dans l’Afro-Club, on mise sur une sortie en toute fin d’année 2022. Et vous ?

Cette sélection est à écouter dans la playlist Afro-Club sur Deezer, Spotify et sur la chaîne YouTube de RFI Musique.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :