Brexit: fin du game pour les studios britanniques ?

Pendant que Theresa May remet une pièce dans la machine du Brexit et veut relancer le jeu des négociations avec Bruxelles, certains studios de jeux vidéo britanniques, redoutant une fin de partie prématurée, tirent la sonnette d’alarme.
« Notre industrie est particulièrement vulnérable au Brexit », s’inquiète Nick Button-Brown, vétéran de la scène vidéoludique qui conseille aujourd’hui les jeunes pousses. Et pour cause: plus d’un tiers des 20.000 employés du secteur sont des ressortissants de l’Union européenne.
%d blogueurs aiment cette page :