Publicités

SON (Synthesis Of Nanohybrids), pépite bourguignonne qui vise le top mondial des “nanoparticules fonctionnalisées”

La startup bourguignonne propose une technologie innovante de nanoparticules bifonctionnelles, issue des travaux de trois chercheurs chimistes de l’Université de Bourgogne. Laquelle université s’occupe, via sa filiale Sayens (une Satt, ou société d’accélération de transfert de technologie), d’accompagner les fondateurs via un programme de maturation pour lever les verrous technologiques et réglementaires, afin de transformer leurs recherches en technologies commercialisables.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :