Cyberattaque contre l’hôpital de Corbeil-Essonnes: les hackers ont diffusé des données

Publié le : 25/09/2022 – 12:57

Le groupe de hackers qui avait piraté le centre hospitalier de Corbeil-Essonnes, a mis ses menaces à exécution. L’hôpital ayant refusé de payer la rançon demandée, ils ont commencé à diffuser des données. 

Publicité

Le groupe de hackers Lockbit 3.0 qui a orchestré la cyberattaque contre le système informatique du centre hospitalier sud-francilien de Corbeil-Essonnes (CHSF) avait fixé un ultimatum pour le paiement de la rançon qu’il demandait, c’était ce vendredi 23 septembre.

Et comme l’hôpital a refusé de payer, les cybercriminels ont diffusé ce dimanche des données provenant du piratage effectué il y a un mois. Les données publiées « semblent concerner nos usagers, notre personnel ainsi que nos partenaires », a annoncé dimanche le CHSF, dans un communiqué envoyé à l’AFP.

Une « double extorsion »

Mais l’établissement précise que certaines bases de données, comme celles parmi lesquelles figurent les dossiers personnalisés des patients (DPI) et les dossiers relatifs à la gestion des ressources humaines, « n’ont pas été compromises ».

Selon les informations du site spécialisé Zataz, il y aurait tout de même 11 gigaoctets de contenus sensibles qui ont-été diffusés. Et les hackers ne s’arrêteront pas là, selon un spécialiste interrogé par l’AFP : « Il s’agit d’une double extorsion, consistant à exfiltrer une partie des données volées pour mettre la pression sur les victimes. C’est un classique », estime-t-il. 

► À lire aussi: Cyberattaque à l’hôpital de Corbeil-Essonnes: «Négocier avec les pirates est impensable»

Initialement d’un montant de 10 millions de dollars, la rançon aurait été ramenée à « 2 millions de dollars (un million pour détruire les donnes volées et un million pour rendre l’accès aux informations via leur logiciel dédié) », selon le média spécialisé Zataz.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :