DIRECT. Guerre en Ukraine : les forces russes d’occupation annoncent un « couvre-feu de 24 heures sur 24 » à Kherson

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

17h24 : Démenti. Les autorités russes d’occupation assurent qu’aucun couvre-feu ne sera mis en place dans la ville de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, quelques minutes après en avoir annoncé un. « Un couvre-feu a été décrété dans la ville de Kherson, qui durera 24H/24, afin que nous puissions défendre notre ville », avait déclaré dans un premier temps sur Telegram le responsable adjoint de l’autorité d’occupation russe à Kherson, Kirill Stremooussov. Suivez notre direct.

16h52 : Les autorités russes d’occupation annoncent un « couvre-feu 24H/24 » dans la ville de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, d’où les Russes ont déjà déplacé des milliers de civils, anticipant une offensive importante des forces ukrainiennes. Le couvre-feu a été décrété « afin que nous puissions défendre notre ville », déclare dans une vidéo sur Telegram le responsable adjoint de l’autorité d’occupation russe à Kherson. Suivez notre direct.

15h57 : « Plus de 5 000 » civils quittent « chaque jour » leur domicile depuis la reprise des évacuations dans la région de Kherson, selon le ministère russe de la Défense. Moscou est confronté dans ce territoire annexé du sud de l’Ukraine à une contre-offensive ukrainienne. Suivez notre direct.

14h02 : A 14 heures, voici les titres de l’actualité :

• Que s’est-il vraiment dit lors des échanges à l’Assemblée impliquant le député RN Grégoire de Fournas ? Franceinfo revient sur ces propos racistes qui ont provoqué une suspension de séance à l’Assemblée nationale. Suivez notre direct.

Après ses propos racistes à l’Assemblée nationale, le député RN Grégoire de Fournas risque jusqu’à « la censure avec exclusion temporaire » de l’Hémicycle. Le bureau de l’Assemblée se réunit à 14h30 pour « se prononcer sur une éventuelle sanction à l’égard » du parlementaire, selon la présidente de la chambre basse, Yaël Braun-Pivet.

Les civils qui se trouvent à Kherson, dans le sud occupé de l’Ukraine, « doivent être éloignés » des zones « dangereuses » de combat, affirme le président russe Vladimir Poutine. Suivez notre direct.

Eric Ciotti, Aurélien Pradié et Bruno Retailleau sont officiellement désignés candidats au poste de président des Républicains.

13h44 : L’aide financière accordée aux pêcheurs pour faire face à la flambée des prix du carburant est prolongée « jusqu’en février 2023 », annonce le secrétaire d’Etat chargé de la Mer, Hervé Berville. Cette aide avait été mise en place par le précédent gouvernement de Jean Castex dans le cadre du « plan de résilience » visant à aider les entreprises à faire face aux conséquences économiques de la guerre en Ukraine.

13h07 : L’Allemagne et la Chine sont tombées d’accord pour rejeter toute idée de frappe nucléaire dans le cadre de la guerre en Ukraine, selon le chancelier allemand à l’issue d’une visite à Pékin, alors que la Russie a plusieurs fois évoqué cette menace. Lors des entretiens avec les dirigeants chinois, « il était très important pour moi de souligner, de dire clairement qu’une escalade » de la guerre « sous forme de l’usage d’une arme nucléaire tactique est exclue », a dit Olaf Scholz à la presse.

12h50 : Les civils qui se trouvent à Kherson dans le sud occupé de l’Ukraine « doivent être éloignés » des zones « dangereuses » de combat, affirme le président russe Vladimir Poutine, lors d’une courte cérémonie sur la place Rouge à Moscou. Moscou est confronté dans la région de Kherson à une contre-offensive ukrainienne. Suivez notre direct.

(BULENT KILIC / AFP)

12h35 : Les civils qui se trouvent à Kherson dans le sud occupé de l’Ukraine « doivent être éloignés » des zones « dangereuses » de combat, affirme le président russe Vladimir Poutine, lors d’une courte cérémonie sur la place Rouge à Moscou. Moscou est confronté dans la région de Kherson à une contre-offensive ukrainienne. Suivez notre direct.

12h04 : Il est l’heure du traditionnel point sur l’actualité de la mi-journée.

• Que s’est-il vraiment dit lors des échanges à l’Assemblée impliquant le député RN Grégoire de Fournas ? Franceinfo revient sur ces propos racistes qui ont provoqué une suspension de séance à l’Assemblée nationale. Suivez notre direct.

• Après ses propos racistes à l’Assemblée nationale, le député RN Grégoire de Fournas risque jusqu’à « la censure avec exclusion temporaire » de l’Hémicycle. Le règlement intérieur de l’Assemblée rappelle qu’il existe quatre peines disciplinaires applicables à ses membres : le rappel à l’ordre, le rappel à l’ordre avec inscription au procès-verbal, la censure et la censure avec exclusion temporaire.

• Le chancelier allemand Olaf Scholz espère que la Chine va jouer de son influence auprès de la Russie pour qu’elle mette un terme à sa « guerre d’agression » contre l’Ukraine. Suivez notre direct.

Eric Ciotti, Aurélien Pradié et Bruno Retailleau sont officiellement désignés candidats au poste de président des Républicains.

12h08 : L’ex-président russe Dmitri Medvedev s’est emporté contre les milliers de Russes qui ont fui le pays pour éviter de combattre en Ukraine. La Russie est « plus forte et plus propre » sans eux, a-t-il écrit sur Telegram. « Nous avons été abandonnés par des gens effrayés, qui se soucient d’eux (…) Des traîtres lâches et des transfuges cupides ont fui vers des terres lointaines, laissant leurs os pourrir à l’étranger », a estimé ce proche de Vladimir Poutine.

10h48 : Olaf Scholz a également appelé, depuis Pékin, le président russe Vladimir Poutine à « ne pas refuser » la prolongation de l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes, qui doit expirer le 19 novembre. « La faim ne doit pas devenir une autre arme », a-t-il déclaré.

10h56 : « J’ai dit au président [chinois] qu’il est important que la Chine fasse jouer son influence sur la Russie. »

Le chancelier allemand Olaf Scholz espère que la Chine va jouer de son influence auprès de la Russie pour qu’elle mette un terme à sa « guerre d’agression » contre l’Ukraine. « Cela concerne la nécessité de respecter les principes de la Charte des Nations unies, auxquels nous avons tous souscrits, cela concerne des principes comme celui de la souveraineté et de l’intégrité territoriale, qui sont aussi pour la Chine une chose importante », a-t-il précisé lors de sa visite.

09h07 : Il est l’heure de faire le point sur l’actualité.

• Le député du RN Grégoire de Fournas a écrit à Carlos Martens Bilongo après son interpellation raciste dans l’Hémicycle, assurant que ses propos étaient adressés au bateau des migrants dont parlait le député LFI, et non à l’orateur lui-même. Le bureau de l’Assemblée nationale se réunit cet après-midi pour discuter d’une éventuelle sanction.

• Après ses propos racistes à l’Assemblée nationale, le député RN Grégoire de Fournas risque jusqu’à « la censure avec exclusion temporaire » de l’Hémicycle. Le règlement intérieur de l’Assemblée rappelle qu’il existe quatre peines disciplinaires applicables à ses membres : le rappel à l’ordre, le rappel à l’ordre avec inscription au procès-verbal, la censure et la censure avec exclusion temporaire.

EDF a encore revu à la baisse ses prévisions de production d’électricité nucléaire pour 2022, laissant présager de difficultés supplémentaires pour la fin de l’année. Un revers justifié par le prolongement de l’arrêt de quatre réacteurs touchés par un problème de corrosion.

• Près de 4,5 millions de personnes en Ukraine étaient privées d’électricité cette nuit en raison de frappes russes contre les infrastructures du pays. Le président Volodymyr Zelensky a dénoncé une « terreur énergétique ». Voici ce qu’il faut retenir de la journée.

Face au réchauffement climatique, « ne nous trompons pas de coupable ». Dans une tribune publiée sur franceinfo.fr, plus de 800 scientifiques, dont le climatologue Jean Jouzel et l’économiste Thomas Piketty, défendent les scientifiques arrêtés cette semaine en Allemagne pour une action de désobéissance civile contre BMW.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :