INFOGRAPHIE. Elections de mi-mandat aux Etats-Unis : visualisez les dépenses publicitaires records pour la campagne des midterms

Une pluie de dollars pour mobiliser les électeurs. Le coût total des campagnes en vue des élections de mi-mandat aux Etats-Unis devrait dépasser 16,7 milliards de dollars, selon une étude de l’organisation OpenSecrets (en anglais) publiée jeudi 3 novembre. Ces dépenses, qui tiennent compte de l’inflation (en dollars constants) et sont comptabilisées depuis la dernière élection présidentielle, atteignent déjà 8,9 milliards de dollars pour les échéances fédérales, et 7,8 milliards de dollars au niveau des Etats. Ce qui en fait un record, toutes échéances électorales confondues dans le pays. En 2020, quelque 14 milliards de dollars avaient été investis pour la présidentielle et les scrutins du Congrès.

A titre de comparaison, quinze Etats américains ont un budget annuel inférieur aux totaux des sommes engagées pour ces campagnes électorales, remarque le site Business Insider (en anglais). Et selon le Washington Post (en anglais), qui a analysé un millier de vidéos promotionnelles, les républicains ont notamment insisté sur l’inflation, la criminalité et les impôts tandis que les démocrates ont multiplié les annonces sur la question du droit à l’avortement.

« Nous n’avions jamais connu des dépenses d’une telle ampleur », avait déjà déclaré, en août, le directeur général de Fox Corporation, Lachlan Murdoch, cité par le Financial Times. Depuis le mois d’avril, les revenus publicitaires politiques des 29 chaînes de télévision locales du groupe étaient « trois fois supérieurs » à ceux enregistrés durant la même période en 2018. L’ONG OpenSecrets souligne que la collecte de fonds « a été agressive dès le début de l’année 2021 » et que la période actuelle, en revanche, est « plus calme ».

Au niveau fédéral, les dépenses ont atteint 3,88 milliards de dollars pour les candidats démocrates, contre 4,27 milliards pour les républicains. Les sénatoriales de Georgie et de Pennsylvanie, notamment, ont atteint des sommets, car leurs résultats pourrait modifier l’équilibre du Sénat américain. L’argent utilisé peut provenir des candidats eux-mêmes, des comités de parti, des comités d’action politique (dont les « Super PAC », qui permettent des financements à grande échelle) et d’organisations variées.

Au niveau fédéral, les milliardaires américains ont dépensé à eux seuls 880 millions de dollars (plus de 500 millions pour les dix premiers) dans cette campagne, selon le rapport de l’association Americans for Tax Fairness, qui se base sur les données compilées par OpenSecrets. Les milliardaires américains avaient investi 1,2 milliard de dollars dans les élections présidentielles de 2020, preuve de l’importance de ces scrutins très attendus aux Etats-Unis.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :