Guerre en Ukraine : ce qu’il faut retenir de la journée du lundi 5 décembre

L’Ukraine a subi une nouvelle salve meurtrière de missiles russes, entraînant de nouvelles coupures de courant et d’eau dans un pays déjà en crise énergétique. Des bases aériennes russes ont par ailleurs été la cible, selon Moscou, de raids menés dans la journée par des drones ukrainiens.

L’Ukraine a subi, lundi 5 décembre, une nouvelle salve meurtrière de missiles russes, entraînant de nouvelles coupures de courant et d’eau dans un pays déjà en crise énergétique. Des bases aériennes russes, éloignées de la frontière entre les deux pays, ont par ailleurs été la cible, selon Moscou, de raids menés dans la journée par des drones ukrainiens, qui ont tué au moins trois soldats russes. Kiev n’a pas confirmé.

Une nouvelle salve de missiles russes s’abat en Ukraine, encore des coupures de courant

L’armée russe a reconnu « une frappe massive effectuée avec des armes de haute précision » vers 12h GMT qui a visé des sites militaires ukrainiens et des infrastructures énergétiques liées aux forces ukrainiennes. 

Selon le chef adjoint de l’administration présidentielle ukrainienne Kyrylo Tymochenko, un premier bilan fait état d’au moins deux morts et trois blessés, dont un enfant. En visite à Kiev, le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Volker Türk, a écrit sur Twitter, photo à l’appui, avoir dû rejoindre un abri anti-bombe et y poursuivre une réunion.

L’opérateur électrique ukrainien Ukrenergo a averti lundi que des coupures d’électricité en urgence devront être appliquées dans toute l’Ukraine. « L’électricité sera fournie prioritairement aux infrastructures essentielles », a annoncé Ukrenergo sur Telegram.

Après avoir subi d’humiliantes défaites dans le conflit qui est devenu le plus grave en Europe depuis la Seconde guerre mondiale, la Russie a commencé à frapper les infrastructures énergétiques ukrainiennes en octobre, provoquant de vastes coupures de courant.

Moscou accuse Kiev d’avoir attaqué deux bases aériennes russes avec des drones

Deux bases aériennes russes, situées dans le centre du pays, ont été la cible de drones ukrainiens qui ont fait trois morts, a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Lundi matin, « le régime de Kiev (…) a tenté d’effectuer des frappes avec des drones de conception soviétique sur la base aérienne de Diaguilevo dans la région de Riazan et celle d’Enguels dans la région de Saratov », indique le texte.

Le ministère accuse les forces ukrainiennes de chercher ainsi « à mettre hors service les avions russes de longue portée », utilisés pour les frappes qui ont visé ces dernières semaines de nombreuses infrastructures énergétiques sur le territoire ukrainien.

Si ces « drones à réaction » ont été interceptés par les systèmes russes de défense antiaérienne, leurs débris sont tombés sur le territoire des bases aériennes attaquées en y provoquant des explosions et endommageant « légèrement » deux avions, selon le communiqué.

Moscou affirme que le plafonnement des prix du pétrole russe n’aura « pas d’impact »

La Russie a assuré que le plafonnement du prix de son pétrole ne freinerait pas son offensive contre l’Ukraine. La limitation du prix de vente du pétrole russe, une nouvelle sanction des pays occidentaux devant entrer en vigueur lundi, a pour objectif d’assécher une partie des revenus colossaux que Moscou tire de l’exportation de ses hydrocarbures et ainsi diminuer sa capacité à financer son effort militaire.

Mais des doutes existent quant aux effets à court terme de cette mesure qui plafonne à 60 dollars le prix du baril russe, qui vaut environ 65 dollars actuellement. Kiev juge cette limite insuffisante. « De telles mesures n’auront pas d’impacts » sur l’intervention en Ukraine, a commenté lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. L’économie russe « a toutes les capacités nécessaires » pour financer son offensive.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :