Avec ses modèles électriques, le Vietnamien Vinfast à l’assaut de l’Amérique

Voir rouler ses voitures électriques sur les routes américaines d’ici à la fin de l’année, c’est le pari un peu fou de la marque Vinfast, propriété du plus gros groupe privé du Vietnam.
Les modèles de la marque sont de plus en plus présents dans les rues de Hanoi ou d’Hô Chi Minh-Ville mais s’attaquer au marché américain, patrie de Tesla, est un pari risqué sur un marché déjà encombré.
En moins de deux ans, le conglomérat Vingroup, dirigé par l’homme le plus riche du Vietnam, a transformé une parcelle boueuse de marécage près de la ville portuaire de Haiphong, dans le nord du pays, en une usine ultramoderne, équipée de 1.200 robots, de machines achetées en Allemagne, au Japon et en Suède, et d’une équipe internationale issue de géants de l’automobile tels que BMW et General Motors.
%d blogueurs aiment cette page :