Publicités

Pourquoi le temps va se dégrader progressivement

Actualités Météo

par La Chaîne Météo

Depuis des semaines, la configuration météorologique est bloquée sur l’Europe, avec un puissant anticyclone continental et des dépressions plongeant de l’Atlantique vers la Méditerranée. Dans ce contexte, les régions de l’est de la France souffre d’une sécheresse tenace. Cette situation va commencer à changer progressivement.

La configuration météorologique d’ensemble sur l’Europe est classique pour cette époque de l’année, avec un anticyclone sur l’Europe centrale et des dépressions circulant sur l’Atlantique et en Méditerranée. Cette année, cependant, cette situation est remarquablement durable avec des épisodes méditerranéens contrastant avec une sécheresse tenace sur le nord-est et le centre-est de la France.

Le jet-stream en cause

Les anticyclones et les dépressions sont pilotés par des vents de haute altitude, circulant à grande vitesse à environ 7000 m d’altitude : ce couloir de vent est appelé “jet stream”, ou : courant jet. Celui-ci présente depuis le début de l’été – et même en remontant jusqu’à la fin de l’hiver dernier – une certaine anormalité, en circulant de façon plus lente et ondulatoire. Cela s’apparente aux méandres d’un fleuve dont le débit serait faible. En conséquence, les dépressions ont été moins propulsées sur l’Europe de l’ouest, avec moins de tempêtes et surtout nettement moins de pluies.

Autre effet de cette anomalie du jet stream : en ondulant du nord vers le sud, et du sud vers le nord, il provoque de forts contrastes de masses d’air, avec de la fraîcheur issue de l’Atlantique nord plongeant vers la péninsule ibérique et le Maroc (où les températures sont plus basses que les moyennes et les pluies plus abondantes), et à l’inverse, des remontées d’air chaud venant de Méditerranée jusqu’en Europe du Nord.

Vers le retour d’une situation météo plus habituelle

Il semblerait désormais que le jet stream reprenne de la vitesse. Se faisant, il reprendra une trajectoire plus rectiligne, filant de l’Atlantique vers l’Europe. Ainsi, le flux viendra de l’océan et pourra diriger vers la France les perturbations pluvieuses qui ont été absentes depuis des mois. Cependant, ce retour à la normale ne se fera pas d’un seul coup : avant de tourner à l’ouest, le flux sera d’abord orienté au sud-ouest, advectant toujours de la douceur sur la France, mais avec des passages pluvieux et venteux plus fréquents. Les grands vents d’ouest pourraient véritablement s’installer sur notre pays vers la mi-novembre. Cela dit, nos prévisions à long terme n’envisagent pas, pour l’instant, une durée infinie de ce type de temps : il ne s’agirait que d’un sursaut temporaire. Un retour vraiment durable de ce flux océanique sur l’Europe de l’ouest est davantage envisagé pour l’hiver (janvier à mars), avec, enfin, de bonnes pluies salvatrices pour la recharge hivernale des nappes phréatiques.

Voir aussi :

Tendance météo à 4 semaines

Prévisions saisonnières pour l’hiver


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :