Voiture qui change de couleur, coussin qui réconforte… On vous présente les dernières inventions du CES de Las Vegas

Le Consumer Electronics Show a ouvert ses portes jeudi. Le salon dédié à la high-tech devrait attirer plus de 100 000 visiteurs.

Ils sont venus chercher fortune et renommée à Las Vegas. Les géants de l’industrie, mais aussi des petites start-up encore inconnues du grand public, se retrouvent dans le Nevada pour le Consumer Electronics Show (CES), le plus grand salon de la technologie et de l’électronique grand public au monde, qui s’est ouvert jeudi 5 janvier. Les organisateurs espèrent attirer plus de 100 000 visiteurs après des éditions perturbées par la pandémie de Covid-19. Franceinfo vous présente des innovations qui ont retenu l’attention, allant de celle à l’utilité écologique en passant par celle plus « gadget ».

Le robot qui analyse les émotions humaines

L'Emobot, le "thermomètre émotionnel" qui mesure et analyse les émotions, sur le stand de la start-up française au CES 2023 à Las Vegas (Etats-Unis), le 5 janvier 2023. (ROBYN BECK / AFP)

L'Emobot, le "thermomètre émotionnel" qui mesure et analyse les émotions, sur le stand de la start-up française au CES 2023 à Las Vegas (Etats-Unis), le 5 janvier 2023. (ROBYN BECK / AFP)

Emobot est « un thermomètre émotionnel », résume Antony Perzo, le directeur technologique de cette start-up française. Grâce à sa caméra et ses micros, cet appareil est capable d’analyser les émotions humaines. Cette « veille émotionnelle en continu » lui permet ainsi de détecter d’éventuels troubles psychiatriques chez les personnes âgées, comme la dépression ou l’anxiété. Posé sur un meuble, le robot passe sa journée à surveiller les expressions du visage, les mouvements de la personne, le ton de sa voix pour repérer d’éventuels changements significatifs du comportement et ainsi éviter des hospitalisations d’urgence. L’appareil est déjà testé dans des Ehpad et chez des particuliers.

La voiture qui peut changer de couleur

Le prototype BMW i Vision Dee, qui peut changer de couleur, présenté au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le 4 janvier 2023. (PATRICK T. FALLON / AFP)

Le prototype BMW i Vision Dee, qui peut changer de couleur, présenté au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le 4 janvier 2023. (PATRICK T. FALLON / AFP)

A Las Vegas, BMW a dévoilé un prototype de voiture qui peut changer de couleur. Baptisé BMW iVision Dee, ce modèle de la marque allemande affiche toute une palette de couleurs, uniformément, en bandes ou en damiers. Cela reste un concept, mais ce dernier est censé inspirer les nouveaux véhicules du constructeur.

La iVision Dee fait aussi la part belle aux technologies numériques à l’intérieur. La possibilité d’afficher des informations comme la vitesse et la direction sur toute la largeur du pare-brise sera par exemple disponible à partir de 2025. BMW a aussi évoqué la possibilité de projeter des images en réalité augmentée, voire de transformer l’ensemble du pare-brise en un écran, des technologies censées permettre de mélanger « les mondes réel et virtuel ».

La petite boîte qui analyse l’urine

L'appareil U-Scan de la société française Withings, qui permet d'analyser son urine chez soi, sans aller au laboratoire, est présenté au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le 5 janvier 2023. (DAVID BECKER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

L'appareil U-Scan de la société française Withings, qui permet d'analyser son urine chez soi, sans aller au laboratoire, est présenté au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le 5 janvier 2023. (DAVID BECKER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

L’entreprise tricolore Withings a mis au point un appareil qui permet d’analyser l’urine. Il se place sur la cuvette des toilettes, comme un bloc désodorisant. Baptisé U-Scan, ce capteur thermique détecte l’urine et identifie de quel membre du foyer elle provient, pour éviter que les amis de passage ne soient aussi analysés. Plus besoin d’aller au laboratoire pour certaines analyses d’urine.

Le liquide est ensuite passé au crible dans une cartouche contenant jusqu’à 100 tests et durant environ trois mois. Les résultats sont envoyés sur le téléphone et peuvent être partagés avec le médecin. « Avoir ces données au quotidien va permettre à l’utilisateur ou l’utilisatrice, et au corps médical, de comprendre la santé de la personne, puisque ce ne sera pas des mesures qu’on va faire une fois tous les ans, ou tous les deux ans », se félicite Mathieu Letombe, le patron de Withings.

Le miroir qui alerte sur votre santé

Le BMirror développé par la société française Baracoda qui donne des informations sur la santé des personnes, présenté au CES à Las Vegas (Etats-Unis), le 5 janvier 2023. (ROBYN BECK / AFP)

Le BMirror développé par la société française Baracoda qui donne des informations sur la santé des personnes, présenté au CES à Las Vegas (Etats-Unis), le 5 janvier 2023. (ROBYN BECK / AFP)

L’entreprise française Baracoda transforme depuis des années la salle de bains avec des outils de santé discrets, intégrés aux objets de tous les jours. BMirror, son nouveau prototype de miroir connecté, peut récolter des informations et échanger avec la balance, les toilettes ou la brosse à dents pour faire des recommandations aux membres du foye, comme boire plus d’eau ou consulter un dermatologue parce qu’un grain de beauté a changé de couleur. « On voit immédiatement si on s’est bien brossé les dents ou si on doit mettre de la crème solaire », décrit Baptiste Quiniou, directeur produit de la société. Attention, toutefois, pour un fonctionnement optimal, il faut se servir d’appareils compatibles, soit développés par Baracoda, soit par des marques partenaires.

Le robot qui se faufile dans les tuyaux

Le robot Acwa Robotics, qui permet d'analyser le réseau d'eau potable des grandes agglomérations, présenté au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le 3 janvier 2023. (MAXPPP)

Le robot Acwa Robotics, qui permet d'analyser le réseau d'eau potable des grandes agglomérations, présenté au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le 3 janvier 2023. (MAXPPP)

Le robot Clean Water Pathfinder, conçu par la start-up française Acwa Robotics, plonge dans les canalisations des grandes villes pour déceler leurs points faibles. « Les services publics d’eau perdent 32 milliards de m3 d’eau propre chaque année en raison du mauvais état de leur réseau d’approvisionnement et de leur manque de connaissances nécessaires pour le contrôler », assure le site du CES (en anglais). Grâce au Clean Water Pathfinder, qui a reçu le prix de l’innovation 2023 du salon, une partie de ce gaspillage pourrait être évité.

Long d’un peu moins d’un mètre, autonome en énergie et doté d’une caméra, il se faufile dans les réseaux d’eau potable pour localiser les zones d’usure et analyser l’état du réseau (calcification, corrosion…). « Nous ne recherchons pas les fuites, nous essayons de les prévenir en fournissant aux exploitants les cartes des zones où les travaux d’entretien sont les plus urgents, précisément pour agir avant que l’eau ne s’échappe », explique Jean-François Guiderdoni, cofondateur de la start-up, dans Le Point (article payant).

Le coussin qui fait des câlins

L'oreiller réconfortant "Fufuly" développé par la société japonaise Yukai Engineering, présenté au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le 6 janvier 2023. (JOHN LOCHER/ AP / SIPA)

L'oreiller réconfortant "Fufuly" développé par la société japonaise Yukai Engineering, présenté au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le 6 janvier 2023. (JOHN LOCHER/ AP / SIPA)

Yukai Engineering, basée au Japon, réputée pour ses robots thérapeutiques, a conçu un coussin nommé « Fufuly » qui permet de réduire l’anxiété. Développé avec l’université de Tokyo, il émet « de douces pulsations contre le ventre de la personne qui le serre » et « souhaite reproduire un comportement humain apaisant, semblable à un câlin », rapporte le site spécialisé Clubic.

Un autre oreiller, développé par la société sud-coréenne 10minds , permet lui de détecter les ronflements. La dernière version du « Motion Pillow » déclenche « le gonflement ou le dégonflement de coussins cachés à l’intérieur de l’oreiller », décrit Le Point (article payant). Cela permet alors à la tête de basculer d’un côté ou de l’autre et de dégager les voies respiratoires.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :