REPORTAGE. Guerre en Ukraine : à Soledar, « la ville est détruite » et de violents affrontements se poursuivent

« Vous voyez les colonnes de fumée là-bas ? C’est Soledar ». À un kilomètre de la zone d’affrontements, Andri, médecin-militaire ukrainien, constate au milieu d’un champ, la poursuite des affrontements dans cette ville de l’Est de l’Ukraine. Sur place, les explosions témoignent de la violence des affrontements. « La Ville est détruite, confirme le médecin-militaire. Mais les combats se poursuivent. Si Soledar tombe, cet axe sera coupé et les Russes pourront plus facilement lancer des attaques sur la vallée. »

Le groupe paramilitaire Wagner a affirmé, tôt mercredi matin, avoir « pris le contrôle du territoire entier » de Soledar, commune située à une quinzaine de kilomètres de Bakhmout, par la voix de son service de presse sur les réseaux sociaux. Ces affirmations ont été démenties par le porte-parole du district oriental des forces ukrainiennes mais aussi par les soldats rencontrés par les envoyés spéciaux de franceinfo.

Anatoli est l’un d’eux. Il prend la direction de la ligne de front. Ce soldat ukrainien dément à son tour la prise de la ville revendiquée par le groupe de mercenaires russes : « Ils lancent des assauts mais comme vous pouvez le voir nos hommes les contiennent. Ils cherchent à nous encercler, des petits groupes russes font des incursions, mais on tente de les repousser. »

À Soledar et Bakhmout se joue en ce moment « le scénario le plus sanglant de cette guerre » a affirmé ce mercredi 11 janvier Mykhaïlo Podoliak, conseiller à la présidence ukrainienne. Autour de la ville, il n’y a aucun signe d’une retraite des forces ukrainiennes. Au contraire, de nouvelles forces se dirigent vers la ville.

C’est le cas de Volodia et de ses hommes. Ce militaire fustige les propos tenus par Evgueni Prigojine, le chef de la milice Wagner : « C’est un mensonge car notre 46e brigade d’assaut aéroportée est sur place et assure la défense. C’est la raison pour laquelle tout est sous contrôle. Nos hommes, ce sont des titans. C’est dur, mais on tient le coup. C’est une grande zone grise où nos soldats sont nombreux et combattent les Russes. C’est une guerre de position. »

La bataille est sanglante, les pertes militaires importantes dans les deux camps. Après plusieurs échecs humiliants, Moscou veut à tout prix enfin brandir une victoire dans le Donbass. « Ils lancent toutes leurs forces dans la bataille pour gagner quelque chose après si longtemps », explique Alexander, le visage grave, un autre soldat de retour de Soledar.

« À mon avis, nous allons probablement effectuer un repli stratégique pour les attirer et les prendre au piège. »

Alexander, militaire ukrainien

à franceinfo

Ces soldats ukrainiens reconnaissent à l’unanimité que la situation est aujourd’hui critique. Les assauts russes sont de plus en plus violents et l’issue est totalement incertaine. 

Guerre en Ukraine : à Soledar, les violents affrontements se poursuivent

écouter


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :